En France, c’est près de 30 000 autocars qui assurent le transport scolaire. Chaque jour, ces autocars véhiculent plus de 3 millions d’élèves. Cependant, les opérateurs peuvent rencontrer quelques difficultés, le transport scolaire manque d’attractivité auprès des conducteurs. Alors quels sont les enjeux du secteur, et comment les SAEIV peuvent aider les opérateurs de transport scolaire ?

Le transport scolaire de voyageurs

Pendant plusieurs années, les collectivité percevaient le transport scolaire était comme une charge. En effet, un car scolaire transport généralement beaucoup moins de voyageurs qu’un car interurbain et parcourt moins de kilomètres. De ce fait, ce sont généralement les conducteurs débutants qui sont affectés sur les lignes scolaires. Ils sont alors mal formés (contrat Conducteurs en Période scolaire à temps partiel, qui leur garantit 180 jours de travail au minimum), avec un statut précaire.

Ce type de contrat est alors peu attractif, ce qui engendre des problèmes de recrutement dans le secteur. Le turnover est important, les entreprises doivent donc investir davantage de moyens et de temps dans la formation des conducteurs.  Aujourd’hui, elles n’osent plus répondre aux appels d’offre de transport scolaire par peur de ne pas trouver de conducteur.

Depuis 2015, la loi NOTRe portant sur la nouvelle organisation territoriale de la République a redistribué les compétences traditionnellement attribuées aux Régions et collectivités territoriales. Désormais, ce sont les régions et les métropoles locales qui ont la compétence en matière de transport de voyageurs, en particulier en matière de transport scolaire.

Les grandes villes veulent offrir un transport scolaire de qualité. En effet, en ville, le transport scolaire peut être un vrai avantage pour les populations. L’usage de la voiture est limité, ce qui désencombre les centres-villes, et accompagne le bien être.

Quant aux régions, elles souhaitent garantir le respect de l’égalité des chances et l’accès à la formation en permettant à chaque élève de se rendre facilement à l’école.

transport scolaire

Les enjeux du transport scolaire pour les opérateurs

Les opérateurs de transport scolaire sont parfois confrontés à des enjeux complexes. En plus de devoir desservir tous les établissements du territoire aux bons horaires en s’adaptant aux établissements, ils doivent atteindre un certain niveau de rentabilité. Alors, ils doivent veiller à ce qu’ils restent rentables, sans que cela n’impacte la qualité du service.

Les circuits scolaires ne fonctionnant qu’à environ 180 jours par an, il n’est pas envisageable de proposer aux conducteurs des contrats à temps complet, ce qui rend le poste moins attractif et entraine un turn-over.

Lors d’un transport d’enfants, les opérateurs ont une obligation de sécurité. Des équipements spécifiques et aménagement adaptés doivent donc être mis en place.

L’information en temps réel est au centre des préoccupations des opérateurs du transport scolaire. Les parents veulent être informés sur les horaires de passage des cars, mais ont surtout besoin d’être rassurés. Il est essentiel de savoir si les enfants ont bien été déposés jusqu’à leur école.

management

L’utilisation des SAEIV

Les SAEIV, ou systèmes d’aide à l’exploitation, peuvent aider les opérateurs de transport scolaire. En effet, ils permettent d’optimiser l’exploitation et de faciliter le travail des conducteurs, en améliorant la qualité du service rendu.

Les conducteurs de cars scolaires, généralement débutants, doivent s’adapter à des circuits complexes. Les SAEIV de géolocalisation facilitent l’intégration des conducteurs. En effet, l’outil leur permet de visualiser leur circuit sous guidage GPS en temps réel.

Cela aide également à mieux respecter les horaires de passage aux arrêts ; et informe l’exploitation en temps réel en cas d’incident ou aléa sur le circuit.

Les SAEIV permettent aux responsables d’exploitation de suivre en temps réel la position des autocars. Ils peuvent ainsi être en lien constant avec les conducteurs, mais aussi optimiser les circuits scolaires et renforcer la sécurité des voyageurs.

Dans le secteur du transport de voyageurs, l’information en temps réel est un enjeu très important. Les SAEIV permettent alors d’informer les élèves en temps réel, tout en rassurant les parents. Ces derniers peuvent désormais vérifier si l’autocar est bien passé et peuvent être alertés en cas de retard ou incident.

Améliorer la qualité de service

Les opérateurs doivent respecter leurs engagements, notamment en matière de ponctualité. Les SAEIV leur permettent de mieux superviser leur flotte d’autocars, de diminuer les retards et d’optimiser la satisfaction des voyageurs.

Véritable allié des responsables d’exploitation, Assuréveil est la première solution d’anticipation et de prévention des retards dans le transport routier de voyageurs. Elle permet de supprimer jusqu’à 100% de vos retards, et se connecte à vos outils de gestion de flotte.

Très prochainement, Assuréveil permettra, grâce à un système de pointage par QR code, d’assurer la vérification quant au risque d’oubli d’enfant lors des ramassages scolaires. Placez votre QR code au fond du bus et scannez-le à chaque fin de service ! Cela permettra de renforcer la sécurité des circuits, et de rassurer les parents.

Vous avez une question ? Contactez-nous et nous répondrons très rapidement. Par email aussi : hello@assureveil.fr

N’hésitez pas à nous suivre sur LinkedIn pour d’autres conseils business !