5 mai 20217h00

Face aux préoccupations croissantes concernant la pollution atmosphérique urbaine, de nombreuses villes souhaitent développer la mobilité électrique. Elle fait partie des solutions de base pour atteindre l’objectif de réduction des émissions polluantes. Aussi, elle permet de rendre les villes plus vertes et plus habitables.

La mobilité électrique

Les autobus électriques présentent de forts avantages environnementaux. Cependant, leur mise en œuvre nécessite une analyse minutieuse. Il faut alors tenir compte des conditions locales, y compris les caractéristiques opérationnelles et d’infrastructure et la disponibilité des ressources.

Pour assurer le succès de la mise en place des bus électriques, il est essentiel de bien comprendre la nouvelle technologie et ses composants, mais aussi le rôle des nouveaux intervenants.

La mise œuvre de bus électriques sur un réseau de transport public nécessite donc des études afin d’identifier les meilleures solutions. Les diagnostics à effectuer portent notamment sur les lignes (distance, amplitude de fonctionnement, terminus, etc.) et sur les dépôts (alimentation électrique, atelier, etc.).

mobilité électrique

Le développement des bus électriques en Europe

Les nouvelles règles adoptées par l’Union Européenne en février 2019 imposent qu’un quart des nouveaux autobus achetés par les autorités publiques soient « propres », d’ici 2025. Ce ratio devrait s’élever à un tiers à partir de 2030.  

L’expansion des lignes de bus électriques dans les villes européennes va donc largement s’intensifier dans les années à venir. En parallèle, 40 villes (dont Paris, Berlin, Londres, Copenhague, Barcelone, Rome ou encore Rotterdam) ont signé la Déclaration du C40. L’objectif : des rues sans énergie fossile, afin de parvenir à des flottes de bus à zéro émission d’ici à 2025.

En amont, entre 2013 et 2018, l’Europe s’est dotée du programme ZeEUS. Il a permis de tester des solutions d’électrification au cœur du réseau du système de bus urbain.

  • Qu’en est-il de la France ?

Dès 2015, la France a voté la Loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte (TEPCV) visant à lutter contre le dérèglement climatique.

L’un des axes de cette loi impose aux opérateurs de transports à renouveler leur flotte de bus (de plus de 10 véhicules) en les remplaçant par des bus à faible émission. L’une des solutions est alors le développement des bus électriques.

La ville de Paris a testé sa première ligne électrique (la ligne 341) en 2017. Avec son Plan climat 2025, Pris ambitionne de disposer de transports en commun 100 % « décarbonés » d’ici 2025. Aujourd’hui, sa flotte représente 4 700 bus (3 527 bus thermiques, 950 bus hybrides, 83 bus électriques et 140 bus bioGNV). D’ici 2025, elle flotte devrait représenter 2/3 de bus électriques et 1/3 de bus au biogaz.

mobilité électrique

Le projet ASSURED

Lancé en 2017 et soutenu par l’Union Européenne, le projet ASSURED veut stimuler l’adoption des flottes électriques dans les villes. Il soutient l’interopérabilité, ou compatibilité, des véhicules électriques. L’objectif est de déployer les bus électriques plus rapidement, afin d’atteindre les objectifs climatiques fixés par les gouvernements européens.

ASSURED développe et teste alors des solutions innovantes pour soutenir la normalisation et l’interopérabilité des véhicules électriques, permettant aux opérateurs de mélanger et d’assortir différentes marques de véhicules et de chargeurs. Cela rend alors l’utilisation des véhicules électriques plus facile et moins coûteuse.

  • Une démonstration à Barcelone

Le 18 mars dernier, ASSURED a lancé sa démonstration de Barcelone. Elle présentait les solutions développées dans le cadre du projet qui permettent l’interopérabilité entre les bus et les chargeurs avec la « technologie panto-up » (nouveau mode de recharge). Grâce aux travaux menés, les bus électriques peuvent désormais être rechargés indépendamment de la marque du véhicule ou du chargeur. Il s’agit d’un pas important vers le déploiement à grande échelle de flottes de bus électriques.

N’hésitez pas à lire cet article pour en savoir plus sur la Smart City et le transport de demain ; et suivez nous sur Linkedin pour encore plus de conseils pratiques !

  • Partager cet article

  • Twitter Assuréveil bleu
  • Facebook Assuréveil bleu
  • LinkedIn Assuréveil bleu

5 mai 20217h00

alt
À propos de l’auteur

Céleste ROSIQUE